BOXE - Médaillé de bronze aux derniers championnats d'Europe juniors,

Bryan Coupé rêve maintenant de monde et de jo 

 

http://mvistatic.com/photosmvi/2011/09/22/P1786983D1996849G.jpg

 

Bryan Coupé, en compagnie de Halim Zehrir, son entraîneur: une complicité qui va bien au-delà de la boxe. PHOTO LA VOIX © La Voix du Nord

Halim Zehrir est un découvreur de talents. Il y a quelques années, il avait contribué

à propulser Daouda Sow sur le devant de la scène internationale. Et si le mérite sportif en revient presque totalement à celui qui est sur le ring, l'entraîneur, l'homme de coin, le confident, l'ami - c'est selon - prend aussi sa part dans le succès du champion.

Les deux hommes n'ont maintenant plus que le Hem Boxing-club en commun. Il n'empêche que Halim Zehrir est resté l'âme du club. Forcément, d'autres jeunes arrivent peu à peu à maturité et grimpent lentement les marches de la notoriété. Exemple... frappant : ce Bryan Coupé, junior de 17 ans (il les fêtera en décembre), taillé comme un déménageur, et qui, tout récemment à Dublin, lors des championnats d'Europe juniors, s'est offert une belle médaille de bronze.

On ne l'attendait pas à pareille fête ! Zehrir n'en est également pas vraiment revenu, même s'il ne conteste pas l'immense talent de son poulain. « Son parcours, lors de la compétition européenne, ressemblait à s'y méprendre au chemin accompli par Daouda, lors des JO de Pékin. Personne ne l'attendait, mais il fut exact au rendez-vous, l'appétit venant en mangeant... Bryan a fait la même chose. Sa sélection en équipe de France fut discutée au niveau fédéral. Mehdi Nicham, le sélectionneur de l'équipe de France juniors, a été le seul à croire en lui. »

« L'Australie, ce serait un beau voyage... »

Bryan rend aussi hommage à Nicham. « Il m'a fait confiance en me prenant à un stage de détection en équipe de France. Il m'avait aussi vu lors des championnats de France où j'avais été battu en quarts, alors que je méritais la victoire. » La preuve que Bryan Coupé n'est pas un pistonné, mais plutôt un garçon qui doit se battre pour mériter sa place. Son succès n'en est, dès lors, que plus beau.

« Il a changé de catégorie, passant des 81 kg aux 75 kg. Il a certes galéré au niveau de son régime, mais il est parvenu à retrouver sa puissance. » Numéro un chez les 81 kg, Coupé est donc en train de se faire une belle place chez les 75 kg. « Il n'est que junior première année », renchérit Zehrir. Bryan, lui, pense à la suite d'une carrière qu'il voit dorée. « J'aimerais bien disputer les prochains championnats du monde en Australie. Ce serait un beau voyage. » « Et ce ne sera très certainement pas le dernier, reprend son entraîneur.

L'exemple de Daouda Sow revient inévitablement dans la conversation. « J'espère que je ferai la même carrière que lui, mais moi, je m'appelle Bryan Coupé, je veux faire ma route seul. » Zehrir décrit aussi un jeune champion en devenir. « C'est un cogneur, un garçon intelligent. Il sait où chercher l'information la plus importante, et comment la traiter, pour prendre le dessus. C'est un jeune homme très mature. » Bryan, est en deuxième année de Bac Pro (carrosserie) au Lycée Alain-Savary à Wattrelos. Le frère de Djibril sait où il veut aller. « Devenir champion de France, participer aux Mondiaux, on verra après pour les JO »... Pas de doute, Coupé ne doute jamais. •

DIDIER PARSY

Les rédactions de La Voix du Nord   la Voix du Nord  

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Roubaix/actualite/Sport_Metropole_Lilloise/2011/09/22/article_medaille-de-bronze-aux-derniers-champion.shtml

×