Djibril et Bryan Coupé, les « frères terreur » du BC Hem,

ressemblent déjà, paraît-il, à Vitali et Wladimir Klitschko !

 

Publié le 03/02/2012

La Voix du Nord http://www.lavoixdunord.fr/region/djibril-et-bryan-coupe-les-freres-terreur-du-bc-hem-ressemblent-deja-parait-il-a-vitali-et-wladimir-jna26b0n232752

 
 

 

 

 

Revenu à la présidence du Boxing-club hémois depuis déjà quelques mois, Tarik Baïtar ne tarit pas d'éloges à leur sujet. Il est vrai qu'à 20 ans et 17 ans, Djibril et Bryan Coupé se sont déjà taillé une belle réputation dans le petit monde de la boxe nationale. Et lorsqu'ils s'essaient au niveau continental, ils font également en sorte d'être expéditifs... Car leurs mensurations imposent forcément le respect. Le cadet est « mi-lourd », l'aîné est « super-lourd ». 81 kg d'un côté, plus de 91  kg de l'autre : il ne fait pas bon les affronter entre les cordes. Témoin, cette rencontre France - Pologne juniors qu'a disputée Bryan, à Fameck (Moselle), l'autre samedi.

« C'est la force à l'état pur, affirme Halim Zehrir, celui qui découvrit un certain Daouda Sow. C'est un petit Mike Tyson. Sur le ring, il n'aime pas faire traîner les choses, parce qu'il n'aime pas prendre les coups. Alors, il abrège... » Krystian Bartoszewicz a ainsi payé sa témérité et son courage au prix fort. « Il a désarticulé son adversaire ! » schématise Zehrir... « Face à ce Polonais de près de deux mètres, au palmarès de plus de quatre-vingts combats, il a fait un véritable carton,renchérit Baïtar. Bryan fut le seul boxeur de la soirée à avoir gagné avant la limite (arrêt arbitre, 2e, ndlr). C'est indéniablement un espoir français. On connaissait les frères Klitschko, montagnes ukrainiennes de près de deux mètres, Vitali (champion du monde WBC des Lourds, ndlr) et Wladimir (champion du monde WBA, IBF et WBO des Lourds)... Nous avons les frères Coupé ! » Il faut certes remettre la valeur de ces deux jeunes hommes dans le contexte d'une discipline déclinante en France, mais le réservoir tricolore regorge pourtant de petits trésors, d'immenses talents, comme nos deux Nordistes à l'avenir tracé.

Une notoriété nationale qui dépasse nos frontières

Tarik Baïtar n'omet pas de dire que ses deux ouailles, sélectionnées en équipes nationales (juniors et seniors), ont tapé dans l'oeil des responsables fédéraux. « Demander un peu à Dominique Nato, l'entraîneur national, ce qu'il en pense... » Bryan Coupé n'a fêté ses dix-sept ans qu'en décembre, c'est dire s'il est en avance sur les tableaux de marche que tous lui ont fixés ; quant à Djibril, pas encore âgé de vingt ans, il lorgne sur les championnats de France amateurs pour lesquels il entre en lice, ce week-end à Alençon (Orne).

« Djibril commence à se poser. Il boxera en « super-lourds » (+ de 91 kg, ndlr) et se verra opposé à des adversaires qui préparent les JO de Londres. » Des opposants qui, soit dit en passant, commencent à manquer pour l'un, comme pour l'autre... « Concernant Bryan, reprend son entraîneur, il n'y a plus d'adversaire à sa mesure en France. Lors des championnats régionaux, tout le monde s'est débiné... Sur le plan français, les candidats potentiels sont descendus ou montés de catégorie pour l'éviter... » Le vice-champion de France juniors qu'il est, est donc prochainement promis à la plus haute marche du podium et doit maintenant affronter des boxeurs nettement plus vieux que lui. « Il est membre de l'équipe de France juniors depuis plus d'un an. Sur le plan international, il n'a été battu que par des grosses pointures. Je vous promets, conclut le président du BCH, on ne tardera pas à parler de Bryan, mais aussi de Djibril . » On prend les paris ! •

DIDIER PARSY

 

 

Newsletter

 

 

Soyez les premiers informés de l‘actualité Boxing Club Hemois

Qu'il s'agisse des nouveautés, des modifications d'horaires ou fermeture exceptionnelle

de la salle : vous serez le premier à être au courant.

Inscrivez-vous dés à présent.

Indiquez votre adresse email ci-dessous puis cliquez sur le bouton OK

 

 

E-mail